Verset du jour:
Accueil du site > Messages > Réjouissez-vous, Réjouissez-vous !

Réjouissez-vous, Réjouissez-vous !

lundi 29 avril 2013, par Gildas DJISSA

« Chantez à Dieu, célébrez son nom ! Frayez le chemin à celui qui s’avance à travers les plaines ! L’Éternel est son nom : réjouissez-vous devant lui ![...] » Psaumes 68:4

« Au reste, mes frères, réjouissez-vous dans le Seigneur…et pour vous cela est salutaire.[...] » Philippiens 3:1

La vie en Christ n’est pas une vie de détresse, de tristesse, de découragement ni d’abattement. Bien au contraire, c’est une vie de réjouissance permanente dans le Seigneur. En tant qu’enfants de Dieu, plusieurs raisons nous poussent à toujours garder un cœur reconnaissant et joyeux.

1- La joie est une valeur essentielle dans le royaume de Dieu

« Car le royaume de Dieu, ce n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint Esprit. » Romains 14:17. La joie fait partie de ce qui compte, de ce qui est essentiel, plus vital que le manger et le boire, dans le royaume de Dieu. Si nous nous réclamons de la famille de Dieu, les soucis du lendemain, l’angoisse et la dépression ne doivent pas être mentionnés dans nos vies. Ces états spirituels et émotionnels ne font pas partie de la nature de notre père. A l’opposé, la joie est un trait de caractère du Christ.

2- La joie est un acte d’obéissance

« Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur ; je le répète, réjouissez-vous. » Philippiens 4:4. Il s’agit d’un devoir civique, d’un impératif formel auquel on ne saurait se soustraire. Et le détail à ne pas oublier dans ce verset, c’est le mot « toujours », c’est-à-dire sans cesse et indépendamment des temps et des circonstances.

3- La joie du Seigneur est notre force

« Et mon âme aura de la joie en l’Éternel, de l’allégresse en son salut. » Psaumes 35 :9. Elle est comparable à un cocktail énergisant qui communique force et vitalité à l’homme intérieur, mais aussi une puissance de combat qui surpasse toute autre force de frappe ou arme de feu, jamais imaginée par l’intelligence humaine. La joie dans le Seigneur appelle une dimension d’intervention militaire qui relève du pur surnaturel. Elle déclenche un appel au renfort des troupes spéciales de l’armée céleste, des unités d’élites du Royaume de Dieu. Les murailles fortifiées de Jéricho sont tombées pendant que les enfants d’Israël criaient et célébraient. Avec une division de 300 trompettistes, Gédéon a vaincu une redoutable armée de plus de 135.000 Madianites.

4- La joie précède et provoque la manifestation de la gloire de Dieu

« Chantez à Dieu, célébrez son nom ! Frayez le chemin à celui qui s’avance à travers les plaines ! L’Éternel est son nom : réjouissez-vous devant lui ![...] » Psaumes 68:4. La reconnaissance et la célébration des bienfaits de l’Eternel fait partie du protocole pour s’approcher de lui d’une part et d’autre part pour frayer le chemin à la manifestation de sa gloire. Veux-tu contempler davantage la beauté et les merveilles de l’Eternel dans ta vie ? Veux-tu que Sa Majesté se lève de son trône de gloire pour établir son règne dans chaque aspect de ta vie ? Alors tâche de lui frayer le chemin.

Une prière pour cette semaine

Père des cieux, je choisis de m’arrêter un instant pour prendre le temps de compter tes bienfaits et reconnaitre ta grandeur et ton infinie bonté. Avec chants et danse, je laisse mon cœur aller à la réjouissance dans la louange de ton saint nom. Reçois favorablement les paroles de ma bouche et les sentiments de mon cœur, oh Seigneur.

Gildas Djissa

1 Message

  • Réjouissez-vous, Réjouissez-vous ! 29 avril 2013 17:40, par Florent V. GBEDO

    Beau message, mon frère. Sois en béni et davantage éclairé !
    " Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance..." Osée 4 : 6a. C’est en cela que se résume l’attitude des chrétiens que nous sommes aujourd’hui. En effet, Dieu nous a prédestinés à la joie, à la réjouissance ; il nous l’a recommandé expressément mais nous préférons nous claquemurer dans nos soucis, en proie au désespoir, à l’incertitude de l’avenir et que sais-je encore ? Or, " Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance." Jér.29 : 11. Voilà notre destinée. Voilà notre héritage. Mais nous agissons comme des héritiers qui ne savent pas qu’ils sont héritiers d’une immense richesse, et nous végétons dans les soucis et la misère, faute de connaissance. Nous nous inquiétons pour rien comme nous pouvons quelque chose par nous-mêmes, comme si nous nous sommes créés nous-mêmes. Paul qui nous recommande de toujours nous réjouir en a fait l’expérience quand il dit "... j’ai appris à être content de l’état où je me trouve. Je sais vivre dans l’humiliation, et je sais vivre dans l’abondance. En tout et partout j’ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l’abondance et à être dans la disette. Je puis tout par celui qui me fortifie." Phil. 4 : 11b-13. Plus haut, c’est-à-dire dans ce même chapitre de sa lettre aux philippiens 4 : 6-7, il dira : « Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ ». Nous devons donc nous réjouir et TOUJOURS nous réjouir quelle que soit la situation que nous traversons. Jésus lui-même déclarait "C’est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ? " Mat.6 : 25.
    REJOUISSONS-NOUS ALORS TOUTE FOIS ET TOUTES LES FOIS !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article      

Administrer | Plan du site